MEAREWE (dare dare)

DOIS (fernando belote & kimura byol lemoine) invites the public to MEAREWE an in-situ, evolutive and participative installation from Dec. 15, 2021 to March, 25th, 2022 at parc Sainte Cunégonde (Métro Lionel-Groux) as part of Dare Dare program. DOIS is meeting every Wednesday at the parc around noon. If you want to meet us….

Both artists of the duet DOIS (two in Portuguese), fernando belote and kimura byol lemoine are from queer communities in their native country.

They are looking at how written language can carry contracolonial qualities by virtue of interventions that are commonly understood as survival strategies shaping the communication process. Corporeal reminiscences of traumatic experiences, transgenerational oral performances and community-enclosed codification were revived to honor the knowledge that anonymously composed the landscape of queer communities in Brazil and South Korea.

While kimura-lemoine evokes performatic aspects of language by bringing in attention to Korean queer words and adapted Shinto ritual gesture, Fernando started a semiological research that emphasizes the Yoruba’s ancestral contributions to the P(B)ajubá language. Fernando’s act of translation circumscribes political, cultural and personal elements that frame the use of Brazilian queer vocabulary. The work is a word play based on belote’s connection to northeast dialects, street-spoken P(B)ajubá and the memory of lived experiences while growing up in Brazil. Moreover, fernando’s research on P(B)ajubá embraces a collaboration with the Brazilian activist Neon Cunha.

kimura-lemoine reconnects with translation of Korean daily queer life as a sub community while ze came out living back to zer birthland in Korea (1993-2006). Ze learned how to navigate ‘saferly’ in a society that is very homophobic due to extremist Christian religious believes (52 %) and mixing with what shinto visually appeal to zer imagination of connecting and honoring our queer ancestors.

Description : MEAREWE, which will be deployed over 100 days in the space of Sainte-Cunégonde Park, is intended to be a participatory experience between the artist duo and the public. The installation will evolve over time and will be punctuated by several interventions: ‹on the left› is the “secret” tree where you can whisper your secret(s) in the cracks of the tree’s skin, as we do in Asia ; ‹on your right› a big tree will welcome you to write your wishes on rice paper that you will fold and tie to the string placed on the trunk of the tree; ‹on the HALTE› phrases in P(b)ajubá will celebrated with a poem bixa, a balado with artists; renata paciullo ribeiro, Gong Li, Anne-F Jacques, and an exclusive conversation with Brazilian activist Neon Cunha.

/// FR ///

DOIS (fernando belote & kimura-lemoine) invite le public à MEAREWE, une installation in-situ, évolutive et participative au parc Sainte-Cunégonde, dans le cadre de notre programmation Traduction. DOIS se retrouve au parc tous les mercredis vers midi, si vous voulez nous rencontrer…

Issus de communautés queer de leur pays natal, fernando belote et kimura byol lemoine s’intéressent à la manière dont la performance du langage peut être vecteur d’une charge contrecoloniale. Par le truchement de subtiles interventions disruptives, leurs propositions conceptuelles reformulent la communication et fait progresser la dimension psychologique des stratégies de survie. C’est à dessein que seront ravivées des réminiscences : d’expériences corporelles traumatisantes, de performances orales transgénérationnelles et la dérégulation langagière caractéristique à ces communautés; pour honorer le savoir qui a composé de manière anonyme le paysage des communautés queer au Brésil et en Corée du Sud.

Alors que kimura-lemoine évoque les aspects performatiques du langage en attirant l’attention sur les mots queer coréens et des gestes rituels shinto adaptés, belote a entamé une recherche sémantique qui met l’accent sur les contributions ancestrales des Yorubas à la langue P(B)ajubá ainsi que la connexion avec les terreiros de candomblé et les expressions transgenres.

L’acte de traduction de belote circonscrit les éléments politiques, culturels et personnels qui encadrent l’utilisation du vocabulaire bixa brésilien. L’œuvre est un jeu de mots évolutif basé sur le lien que fernando entretient avec les dialectes du nord-est, le P(B)ajubá parlé dans la rue et la mémoire des expériences vécues au Brésil. De plus, les recherches de fernando sur le P(B)ajubá accueille une collaboration avec l’activiste brésilienne Neon Cunha

C’est en retournant vivre en Corée du Sud de 1993 à 2006, alors qu’yel.le a fait son coming out dans son pays natal, que kimura-lemoine se reconnecte pour sa part avec la traduction de la vie quotidienne des queer coréens. Yel.le a appris à naviguer de manière sécuritaire dans une société très homophobe (en raison des croyances religieuses chrétiennes extrémistes qui y prévalent) et en faisant appel à l’imaginaire du shinto pour connecter et honorer nos ancêtres queer.

Description : MEAREWE sera déployée sur 100 jours dans l’espace du parc Sainte-Cunégonde, se veut une expérience participative entre le duo d’artistes et le public. L’installation évolutive, sera échelonnée dans le temps et ponctuée en plusieurs interventions : ‹sur la gauche›  se trouve l’arbre à secret où vous pourrez murmurer votre(vos) secret(s) dans les fissures de la peau de l’arbre, comme nous le faisons en Asie ; ‹sur la droite›  un grand arbre vous accueillera pour écrire vos souhaits sur du papier de riz que vous plierez et nouerez à la cordelette placée sur le tronc de l’arbre ; ‹sur la HALTE› le P(b)ajubá sera célébré avec une poème bixa, un balado avec des artistes; renata paciullo ribeiro, Gong Li, Anne-F Jacques, et une conversation exclusive avec l’activiste brésilienne Neon Cunha.

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: